Maison Politique Vol du dossier Marc Ravalomanana : Un étudiant en droit condamné à...

Vol du dossier Marc Ravalomanana : Un étudiant en droit condamné à cinq  ans avec sursis

75
PARTAGER

Vol du dossier Marc Ravalomanana : Un étudiant en droit condamné à cinq  ans avec sursis
L’annonce du verdict a eu lieu hier à Anosy.

Les proches-familles du jeune homme ont décidé d’interpeller le président Hery Rajaonarimampianina et le Premier ministre Ntsay Christian.

Une injustice totale. C’est ainsi que l’on peut qualifier le dénouement de l’affaire du vol du dossier de Marc Ravalomanana au Tribunal d’Anosy. En effet, à l’issue du procès qui s’est tenu hier, le présumé complice a été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement avec sursis. Il s’agit d’un jeune étudiant en droit de 22 ans qui a été incarcéré à la maison de force de Tsiafahy depuis le 10 décembre 2017. Il a donc passé sept mois en prison « en tant que bouc émissaire », selon ses proches. Même s’ils continuent de clamer l’innocence de leur enfant, ces derniers ont décidé d’accepter le verdict prononcé hier et n’envisagent aucunement de déposer un recours en appel par crainte de nouvelles persécutions. Face à l’injustice engendrée par cette affaire, les proches de ce jeune étudiant ont décidé d’interpeller le président Hery Rajaonarimampianina, le Premier ministre Ntsay Christian, la ministre de la Justice Harimisa Noro Vololona, les défenseurs des Droits de l’Homme, ainsi que le bureau du Syndicat des Magistrats de Madagascar. Reste à savoir si cette démarche a eu une répercussion sur la décision prononcée hier. A noter que les principaux responsables de ce vol de dossier n’ont pas assisté à l’annonce du verdict d’hier. D’ailleurs, ayant bénéficié d’une liberté provisoire quelque temps seulement après avoir été placé sous mandat de dépôt à Antanimora, le cerveau de l’affaire qui est un individu, connu comme étant le petit-ami d’une avocate, était toujours absent durant les procès du 19 et du 22 juin.

7 Février. Pour revenir aux faits : le 9 novembre 2017, une femme qui s’est présentée comme une avocate stagiaire recommandée par un avocat en exercice, s’est montrée à Anosy pour faire une commande d’expédition de la copie d’un dossier relatif à une affaire jugée en 2010. D’après les explications à l’époque du Greffier en chef du Tribunal de première instance d’Anosy, cette pseudo avocate s’est éclipsée après avoir pris en main le volume original des arrêts de la Cour criminelle ordinaire en 2010 contenant plus de 100 verdicts. Parmi les dossiers volés figurait le dossier de l’affaire 7 Février condamnant l’ancien président Marc Ravalomanana à une peine de travaux forcés à perpétuité. C’est la raison pour laquelle, bon nombre d’observateurs soupçonnent un calcul politique derrière cette affaire. D’autant plus que ce vol de dossiers s’est produit quelques jours seulement avant le procès en opposition concernant la saisie-arrêt des comptes de deux proches collaborateurs de l’ancien président Marc Ravalomanana qui devait se tenir le 11 décembre 2017. A noter d’ailleurs que le nom de l’une de ces personnalités politiques pro-Ravalo a été cité lors du procès de l’affaire vol de dossier.

Davis R

Vol du dossier Marc Ravalomanana : Un étudiant en droit condamné à cinq  ans avec sursis

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here