Maison Politique Vol de dossiers du 07 février : « C’est du cinéma »,...

Vol de dossiers du 07 février : « C’est du cinéma », dénonce Me Hanitra. R

259
PARTAGER

Vol de dossiers du 07 février : « C’est du cinéma », dénonce Me Hanitra. R
Le député Hanitra Razafimanantsoa.

Les partisans de Marc Ravalomanana dénoncent une manipulation de l’opinion.

Le « vol » de dossiers relatifs à l’affaire du 07 février qui se serait passé au tribunal Anosy samedi dernier continue de susciter des polémiques. D’après certains journaux, les dossiers « compromettants »pour l’ancien président Marc Ravalomanana dans cette affaire de tuerie ont disparu à l’issue du « vol », alors que le greffier en chef du tribunal de première instance d’Antananarivo a expliqué que c’est le bulletin des Arrêts rendus par la Cour Criminelle Ordinaire pendant les années 2009 et 2010 qui a été volé jeudi dernier et non samedi. Une manière pour cette responsable de préciser que ce bulletin contient de nombreux Arrêts et pas uniquement ceux relatifs à l’affaire du 07 février. La réaction des partisans de l’ancien président Marc Ravalomanana n’a pas tardé. « C’est encore une fois du cinéma. Arrêtez de manipuler l’opinion en diabolisant le président Marc Ravalomanana.», martèle le député Hanitra Razafimanantsoa.

Perquisition. Pour sa part, Ralitera Andrianandraina, l’une des personnalités pro-Ravalomanana condamnées dans l’affaire du 07 février soulève des faits suspects : « On a perquisitionné mon domicile vendredi. Et le lendemain, c’est-à-dire samedi dernier, des dossiers relatifs à l’affaire du 07 février auraient été volés selon les journaux pro-régime. Une personne qui vient de rentrer au pays et qui habite chez moi est accusée d’avoir perpétré ce vol. » Ralitera Andrianandraina décèle derrière ces faits une grosse manipulation de l’opinion au motif selon lui que les élections de 2018 approchent. En tout cas, ce ne sont pas les dossiers de procédure sur l’affaire du 07 février qui ont disparu, mais un bulletin des Arrêts. Donc, l’intention d’étouffer cette affaire en faveur de l’ancien président Marc Ravalomanana n’est pas tellement justifiée.

R. Eugène

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here