Maison Societe Taux d’analphabétisme : Objectif de réduction à 25% d’ici à 2030

Taux d’analphabétisme : Objectif de réduction à 25% d’ici à 2030

20
PARTAGER

Taux d’analphabétisme : Objectif de réduction à 25% d’ici à 2030
Parmi les adultes analphabètes à Madagascar figurent une majorité de femmes.

Madagascar s’attelle actuellement à la mise à jour de sa stratégie nationale d’alphabétisation, avec un objectif de réduction du taux d’analphabétisme, au niveau national, à 25% à l’horizon 2030.

La mise à jour de la stratégie nationale d’alphabétisation ou SNA est un passage obligé si Madagascar souhaite atteindre son objectif de réduire à 25% le taux d’analphabétisme dans le pays, dans le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD). Cette mise à jour vise à raffermir et coordonner  les actions à déployer afin d’atteindre cet objectif, par ailleurs, réaffirmé dans le Plan sectoriel de l’Education où l’alphabétisation constitue un volet à part entière. « Lancée en 2008, la SNA a escompté ramener le taux d’analphabétisme des adultes à 27,5% en 2015 dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement ou OMD », affirme le ministère de l’Education nationale (MEN) tout en reconnaissant qu’en dépit d’une réduction effective du taux d’analphabétisme, cet objectif n’a pas été atteint. Ravelonjanahary Mananjaona Arthur, directeur de l’Education préscolaire et de l’Alphabétisation au sein du MEN indique cependant que, depuis 2008, la lutte contre l’analphabétisme à Madagascar n’a cessé d’évoluer. « Le MEN dispose aujourd’hui d’une application en ligne baptisée Gamela pour examiner, gérer, améliorer, mettre à jour, faire le suivi et contrôler ses activités », a-t-il indiqué, ajoutant que le système d’alphabétisation doit être actualisé de telle sorte qu’elle devienne plus performante et à la hauteur des attentes.

Activités. Dans cette mise à jour de la stratégie nationale d’alphabétisation, le MEN et l’UNESCO, partenaire du ministère dans cette démarche, ont procédé à un recrutement de consultant. Dès cette semaine, les activités y afférentes sont entamées, pour accoucher  au final d’un plan d’action. Celui-ci regroupera toutes les actions à mettre en œuvre et  identifie le temps, la durée, les entités responsables, les ressources nécessaires, et établit un calendrier  d’exécution. Pour cela, une réunion de lancement, une revue documentaire ainsi qu’une  préparation des outils pour l’état des lieux seront effectuées. Tout cela afin de pouvoir d’une part, redéfinir les attentes et les aspirations, et d’autre part, réajuster les besoins des différentes parties prenantes à titre de mesures correctives.

Recueillis par Hanitra R.

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here