Maison Politique Synad : Les Administrateurs Civils consolident leur solidarité

Synad : Les Administrateurs Civils consolident leur solidarité

136
PARTAGER

Synad : Les Administrateurs Civils consolident leur solidarité
Les intervenants lors de la conférence-débat organisée hier par le Synad à l’Enam Androhibe.

Après le renouvellement des membres du bureau du Syndicat des Administrateurs Civils (SYNAD), ces derniers se sont retrouvés hier à l’Enam (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) à Androhibe dans le cadre d’une conférence-débat axée sur le thème : « Administrateurs Civils : contexte actuel, valeurs et défis ». Animée par Tiana Razafimahefa (ancien secrétaire Général du Gouvernement) et Laza Andrianirina (Directeur Général de l’Emploi) et ayant par ailleurs vu l’intervention du Directeur Général de l’Enam qui a été administrateur civil avant d’être Inspecteur d’Etat, la conférence-débat a été une occasion pour l’assistance composée d’élèves Administrateurs Civils (27e Promotion) et d’Administrateurs Civils déjà en service, non seulement de consolider leur solidarité, mais également et surtout de rappeler les grands principes qui doivent les guider dans l’exercice de leurs fonctions.

Représentants de l’Etat. D’après le conférencier Tiana Razafimahefa, les Administrateurs Civils sont les représentants de l’Etat au niveau des circonscriptions administratives de leur ressort. « En tant que représentants de l’Etat, nous devons incarner certaines qualités dont la culture de l’excellence, la culture du résultat et le professionnalisme. », a souligné l’ancien SGG. Ce dernier a par ailleurs affirmé que là où ils servent l’Etat et le Peuple, les Administrateurs Civils doivent jouer le rôle de catalyseur de développement. Pour sa part, l’autre conférencier Laza Andrianirina a mis l’accent sur le fait que les Administrateurs Civils sont tenus par l’obligation de neutralité politique dans l’exercice de leurs fonctions. « La politique politicienne est à éviter pour les Administrateurs Civils. Nous devons toujours incarner la neutralité de l’Administration. », a-t-il martelé. Avant de rajouter : « C’est depuis 1992 qu’il y a des Administrateurs Civils qui flottent à cause de la politique politicienne. Il est temps de mettre fin à cette situation. Nous devons servir l’Etat et le Peuple et non les politiques. »

Année 2018. La conférence-débat organisée hier à l’Enam à Androhibe par le SYNAD s’est déroulée dans un contexte politique particulier dans la mesure où cette année 2018 est une année électorale. Il y a la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) qui est en charge de l’organisation des élections, certes, mais les Administrateurs Civils, à travers le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, joueront également leur rôle, notamment dans le maintien de l’ordre, de la sécurité publique et dans la gestion des manifestations politiques avant et durant la campagne. Ces missions seront menées au niveau national, des préfectures et des districts. D’après Laza Andrianirina, pour que les Administrateurs Civils puissent accomplir convenablement et dignement ces missions, ils doivent toujours se conformer à l’éthique et aux règles déontologiques qui régissent leur Corps.

R. Eugène

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here