Maison Economie Routes nationales coupées : Crainte de pénurie de carburants dans les régions

Routes nationales coupées : Crainte de pénurie de carburants dans les régions

86
PARTAGER

Routes nationales coupées : Crainte de pénurie de carburants dans les régions
L’approvisionnement en carburants dans les régions se poursuit.

Aucun dépôt de carburants n’a été touché par le cyclone Ava, selon l’OMH. L’approvisionnemnet est donc assuré pour le mois à venir. Mais de leur côté, les consommateurs craignent une pénurie dans les zones enclavées.

 Les stations-service à Maroantsetra sont en rupture de stock de carburants ! Selon l’OMH (Office malgache des Hydrocarbures), ce problème est causé par le retard d’approvisionnement, qui devrait être assuré par une barge à partir du port de Toamasina. « Ces retards ne sont pas liés au cyclone Ava, car ils étaient déjà constatés avant le passage de cette catastrophe naturelle. Sainte-Marie risquait d’avoir le même souci, mais avec les efforts déployés, une livraison a déjà pu être effectuée. En ce qui concerne Maroantsetra, une cargaison partira de Toamasina demain (ndlr : ce mercredi 10 janvier). L’approvisionnement sera bientôt effectif », a indiqué notre source auprès de l’OMH.

Coupures. Si ces problèmes passagers de Maroantsetra et Sainte-Marie n’ont rien à voir avec le cyclone Ava, plusieurs régions de la Grande Ile risquent des pénuries de stocks, à cause des difficultés d’acheminements de carburants. Il en est ainsi pour la partie sud du pays, avec la coupure de la RN7 au niveau de Vohiposa. D’après les autorités, une recherche de solutions est déjà en cours. En effet, le cas de Vohiposa n’est pas nouveau. « Une déviation est déjà en vue. L’entreprise en charge des travaux attendent que le niveau de l’eau descende à un niveau convenable, pour installer un pont provisoire », a noté notre source. A noter que les carburants ne sont pas les seuls produits concernés par ces problèmes d’acheminement. Pour les pétroliers, le Ministère des Travaux Publics doit rétablir rapidement la circulation sur les routes nationales, dans les plus brefs délais afin d’éviter des crises d’approvisionnement dans les différentes régions concernées.

Prévisions. Selon l’OMH, cette fois-ci, la rupture de stock devrait être évitée, si le Ministère des Travaux Publics arrive à rétablir la circulation dans un mois, grâce aux stocks dans chaque région. Pour le cas de Toliara, deux caboteurs sont déjà mobilisés pour assurer l’approvisionnement depuis le port de Toamasina. Dans le Sud-est, la situation est plus compliquée notamment pour le cas de Mananjary et de Manakara, à cause de la destruction  du  pont. Dans le Nord, la montée des eaux, au niveau des radiers de la RN6, empêche également le passage des camions pour l’approvisionnement du Nord. Même cas pour le Moyen-ouest, notamment pour Morondava. Toutefois, comme les dépôts n’ont pas été touchés par le cyclone, les différentes zones en difficulté peuvent s’arranger entre elles, pour maintenir la disponibilité des produits à la pompe.

Antsa R.

 

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here