Maison Economie Riz : Vers la mise en place d’une Task Force pour mieux...

Riz : Vers la mise en place d’une Task Force pour mieux gérer les prix

25
PARTAGER

Riz : Vers la mise en place d’une Task Force pour mieux gérer les prix
: Le PM et le ministre du Commerce et de la Consommation, discutant avec un grossiste en riz à Anosibe.

Le gouvernement entend venir à bout de la flambée des prix du riz. Hier, une délégation conduite par le PM Olivier Mahafaly et le ministre du Commerce et de la Consommation Chabani Nourdine a effectué une descente au marché d’Anosibe.

Différence. Une occasion pour les responsables de découvrir, une fois de plus la réalité sur place, où l’on constate l’existence d’un important stock de riz sur le marché et la différence entre la production locale et les importations. En effet, si le riz local s’affiche jusqu’à 2 500 ariary le kilo, le prix du riz importé commence à connaître un léger mieux avec 1 800 ariary le kilo, voire moins. Il va sans dire que la différence de qualité est perceptible entre les deux variétés. « Même pour le riz importé, il y a plusieurs variétés et certaines sont quand même de bonne qualité »  explique un grossiste. En tout cas, les consommateurs ont actuellement l’embarras, mais les prix sont encore jugés trop chers par rapport au pouvoir d’achat des consommateurs.

Initiatives. Raison pour laquelle, le gouvernement en général et le ministère du Commerce et de la Consommation, en particulier, multiplient les initiatives pour maîtriser les prix. L’arrivée annoncée de 26 000 tonnes de riz importé devrait entraîner une baisse des prix. « Le pouvoir travaille avec les opérateurs en, riz pour faciliter l’importation et la distribution » a expliqué le Premier ministre qui a également annoncé la mise en place d’une task force  composée des autorités locales et des représentants du gouvernement, au niveau de tous les districts pour faire le suivi du circuit de distribution du riz.  Le défi du gouvernement est ainsi de parvenir à stopper la flambée des prix du riz. Des efforts qui permettront aux consommateurs de  passer de belles fêtes. Un défi qui a une chance d’être relevé puisque normalement, une importante quantité de riz proposé  entre 72 000 ariary et 73 000 ariary le sac de 50 kg, par les importateurs est attendu. Des arrangements ont été faits entre le ministère du Commerce et de la Consommation et les  importateurs pour cette opération. Par ailleurs, des grossistes sont prêts à jouer le jeu pour réduire leur marge. « On peut réduire notre marge et jouer sur la quantité pour  faire un peu de profit »  explique un grossiste d’Anosibe. Rappelons que le riz bénéficie d’une franchise douanière et fiscale totale. Une concession de taille de la part du gouvernement.

R.Edmond

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here