Maison Politique Présidentielles : Des partis politiques réclament le report

Présidentielles : Des partis politiques réclament le report

43
PARTAGER

Présidentielles : Des partis politiques réclament le report
L’opportunité des prochaines élections présidentielles divise l’opinion.

Des chefs de partis politiques et des dirigeants de la société civile ont rencontré la population tananarivienne hier au gymnase couvert de Mahamasina. Une occasion pour eux de convaincre que le calendrier électoral qui a été fixé selon eux d’une manière unilatérale ne permettra pas d’organiser une élection présidentielle crédible, démocratique et acceptée par tous. Ils réclament ainsi le report des prochaines présidentielles dont le 1er tour est prévu le 07 novembre et le second tour le 19 décembre. « Organiser le second tour le 19 décembre, c’est déjà dans la saison des pluies. », affirme le maire d’Alasora Marc Ramiarinjatovo. Avant d’enfoncer le clou : « Non seulement, le second tour des présidentielles sera tenu dans la saison de pluie, mais aussi les conditions d’apaisement ne sont pas encore réunies. Il est difficile d’organiser une élection dans une atmosphère de tension, avec ces manifestations des différents syndicats de fonctionnaires. »

Opinion publique. Les dirigeants politiques qui étaient présents hier à Mahamasina prônent la refondation et la réconciliation nationale avant toute élection. En tout cas, l’opportunité des prochaines élections présidentielles divise l’opinion. Si des candidats se lancent déjà dans la précampagne, preuve qu’ils sont déjà prêts à être jugés par les électeurs, d’autres se sont contentés d’annoncer leur candidature. Certains analystes politiques, quant à eux, se demandent si le calendrier électoral fixé par le gouvernement sera respecté ou non. Il y a ceux qui sont pessimistes comme il y a ceux qui pensent qu’il n’y a aucune raison pour que les élections ne se tiennent pas le 07 novembre et le 19 décembre de cette année. Quoi qu’il en soit, bon nombre d’observateurs s’interrogent sur la neutralité de la CENI qui est en charge de l’organisation de la prochaine course à la magistrature suprême et de la HCC qui est le seul organe habilité à proclamer les résultats de ces élections. A rappeler qu’il y a une semaine, l’ADN (Antoko sy Dinan’ny Nosy) d’Edgard Razafindravahy et le HFI (Mouvement pour la Refondation de Madagascar) ont signé à Andohalo une Convention où ils s’engagent à agir ensemble pour la refondation et la tenue d’élections au niveau des « Fokontany ».

R.Eugène

Présidentielles : Des partis politiques réclament le report

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here