Maison Sport Portrait: Yaelle Antsasoa VAISSAUD

Portrait: Yaelle Antsasoa VAISSAUD

95
PARTAGER

Portrait: Yaelle Antsasoa VAISSAUD
Yaelle Vaissaud a déjà un palmarès impressionnant pour son âge.

La championne de Madagascar aux 56 trophées

Elle est championne du premier tournoi de tennis ITF CAT U14 organisé à Madagascar tout comme elle est championne de la section de Tana de tennis, de la ligue d’Analamanga de tennis et de la fédération malgache  de tennis. Elle nous livre son parcours et qui elle est ce jour. Interview

Midi Madagasikara : « Parle-nous un peu de toi, Yaelle ».

Yaelle Vaissaud, championne de tennis « Je m’appelle Yaelle Antsasoa Vaissaud. Je suis née le 15 juin 2004 à Antananarivo et j’habite ici depuis toujours avec mes sœurs et mes parents. Je suis en classe de 4° au CNED. Je m’entraîne avec mon coach Basile Ramanantoanina sur les courts de l’Université d’Antananarivo (ASCUT) depuis mes débuts à l‘âge de  quatre ans et je suis restée fidèle à mon coach et à mon club depuis ».

M.M. : « Comment se sont passées tes premières années de tennis ? »

Y.V. : « Entre quatre  et  neuf ans, ce n’était que du tennis- loisir. J’ai voulu changer en tennis compétition quand j’ai gagné le Championnat de Madagascar U8 et que j’ai commencé à battre quelques filles de la catégorie au-dessus ».

M.M. : « J’imagine que ce n’était pas ton seul titre ? »

Y.V. « Non. En effet, à ce jour j’ai gagné 56 trophées ».

M.M. : « Peux-tu nous en citer quelques- uns ? »

Y.V. : « J’ai été  championne de Madagascar U8, U10, U12 et U14.  L’année dernière, j’ai été finaliste 1re série Dames toutes catégories de la Section Antananarivo. J’ai remporté une vingtaine de tournois en France et j’ai été ½ finaliste du Championnat de France 13 ans en double en 2017. J’ai aussi fait quelques tournois en Tennis Europe, mes meilleures performances sont ¼ de finales en simple et finaliste en double. J’ai gagné les deux tournois ITF CAT Jeunes Dodo à l’Ile Maurice en 2016. Et dernièrement, j’ai été sacrée championne en simple et en double lors du premier ITF CAT U14 Grade 2 organisé à Madagascar »

M.M. : « Es-tu satisfaite de tes résultats ? »

Y.V. :  « Oui bien sûr ! Même si mon coach Basile dirait qu’on peut toujours mieux faire (rires). Mais surtout, je suis très contente d’avoir gagné ces derniers temps, car je ne pensais pas pouvoir reprendre aussi vite. Il faut savoir que je me suis fait opérer d’un kyste sur ma jambe droite en septembre dernier et que j’étais encore en béquilles en novembre. Je n’ai eu l’accord du chirurgien pour ma reprise qu’en fin décembre ; et je me retrouve à enchaîner  quatre compétitions en début février (section Tana, Ligue d’Analamanga, Championnat de Madagascar et ITF CAT Mada U14). J’ai gagné ces quatre tournois, mais j’avoue que ce n’était pas évident de remettre mon titre en jeu toutes les semaines pendant un mois et par la même occasion essayer de décrocher une place pour le prochain Championnat d’Afrique qui se passera ce mois-ci à Pretoria ».

M.M. : « Mais tu es revenue de très loin Yaelle ! Te voilà donc sélectionnée pour ton premier Championnat d’Afrique, dans quel état d’esprit es-tu ? »

Y.V. : « Cela a toujours été mon rêve de petite fille d’y participer, mais cela n’a jamais pu se faire. Contrairement au reste de la délégation malgache, je n’ai pas l’expérience des sommets africains. Je sais que le niveau est élevé et que ce ne sera pas facile, mais même si ma saison a commencé tard, j’y vais pour me battre et défendre les couleurs de Madagascar ».

M.M. : « Es-tu Malgache ? »

Y.V. : « Je suis métisse, malgache et française. »

M.M. : « A ton âge, si tu veux poursuivre, il faut évoluer à l’étranger.Comment vois-tu ton futur ?

Y.V. : « Comme ma sœur Dune sera normalement au CNED à la prochaine rentrée, nous aurons plus de liberté pour voyager. Nous partirons à l’étranger plus souvent et parfois plus longtemps pour le tennis. Mais nous serons toujours basés à Madagascar, car notre vie est ici et nos parents y travaillent ».

M.M. : « Ta sœur joue aussi au tennis, alors ? Peux-tu nous parler d’elle ? »

Y.V. : « Je suis fière de ma sœur Dune qui est aussi une championne de tennis avec des titres à Madagascar et en France. Elle vient juste d’avoir 11 ans et elle s’est classée 6e au tournoi ITF CAT U14  Madagascar. Elle a été d’ailleurs récompensée par Orange Madagascar en tant que « plus jeune joueuse du tournoi ». Elle a commencé le tennis à quatre ans et s’entraîne aussi avec Basile depuis toujours. »

M.M. : « Et peux-tu nous parler de ton Coach Basile ? »

Y.V. : « C’est un coach dur et exigeant. Les entraînements ne sont jamais faciles. Il nous apprend la discipline, le respect et le dépassement de soi. Il a déjà sorti des champions nationaux et internationaux auparavant et il en compte régulièrement parmi ses élèves ».

M.M. « Comment s’organisent tes semaines ? »

Y.V : « C’est un mélange entre les études et le tennis. Avec mes parents, les études passent avant le tennis. Mais ça va, j’ai de bons résultats, donc je peux continuer mon tennis. »

M.M. : « Quels sont tes traits de caractère ? »

Y.V. : « Dans la vie en général, les gens disent que je suis quelqu’un de simple, de gentille mais un peu timide. Mais quand je rentre sur un terrain, ma timidité s’enlève et je ne lâche rien, je me bats jusqu’au bout. Ce sont les valeurs que mon coach Basile m’a inculquées  ».

M.M. : « Qui sont tes joueurs préférés ? »

Y.V. « Roger Federer et Maria Sharapova”

M.M. : “Quels sont tes plats préférés ? »

Y.V. :  « Vary amin’anana sy kitoza, la raclette et la pizza, mais, comme ces derniers ne sont pas très diététiques, je n’en mange que très rarement ».

M.M. « Yaelle, as-tu un message à faire passer ? »

Y.V. : « Tout ce qu’on apprend dans le sport est aussi valable dans la vie. Les batailles ne sont pas gagnées par les plus forts ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais. L’échec n’existe pas, soit tu gagnes, soit tu apprends ».

 

Recueillis par Anny Andrianaivonirina

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here