Maison Culture Portrait : Manou, une « petite jazz woman» avec une si...

Portrait : Manou, une « petite jazz woman» avec une si « grande basse »

81
PARTAGER

Portrait  : Manou, une « petite jazz woman» avec une si « grande basse »
Manou, avec le Full Vao Band lors du Nosy-Be Jazz festival.

Une fille jouer à la basse dans le milieu du jazz malgache, ce n’est pas commun. C’est même très rare. C’est pourtant le cas de Manou Radonason, cette jeune femme à peine sortie de l’adolescence qui fait désormais partie de la famille musicale du Full Vao Band. Une artiste qui ira certainement loin.

Le jazz ? Elle est tombée dedans étant petite. « J’ai de grands-parents mélomanes, une maman chef de chœur, un papa guitariste, un frère qui joue à un instrument de musique. Et plus important encore, tous les membres de ma famille écoutent du jazz. Je ne pouvais donc qu’aimer ce genre musical », raconte Manou Radonason. A 5 ans, elle veut ressembler à son papa et s’essaie à la guitare. Quelques années plus tard, elle entre dans une école de musique, celle de Rajaofetra à Ampandrana. « Je m’initie au piano, au classique ». Elle jouait, sans grande conviction. Plus tard, elle se met à la guitare. Entre temps, elle joue à la basse. Elle eut un déclic et décide de faire de la basse son instrument de prédilection.

Portrait  : Manou, une « petite jazz woman» avec une si « grande basse »
Manou, jouant de son instrument de prédilection.

Parcours. Nous sommes en 2016. Manou a alors 16 ans. Passionnée de jazz, elle n’ambitionne pourtant pas de faire carrière dans le milieu musical, en tout cas, pas à cette époque. Un après-midi, alors qu’elle avait du temps libre, la jeune femme s’aventure au CGM et découvre le jazz club du CGM. « J’assiste à une de leur réunion de partage et de répétition ». Pepe (saxophoniste) remarque cette jeune inconnue au milieu de ses musiciens et l’aborde. Elle finit par s’inscrire et devient membre du jazz club CGM. Elle participe aux concerts du club, le premier le 18 novembre 2016, et à d’autres grands évènements comme le Madajazzcar ou le [email protected]. Se démarquant par sa prestation, la jeune femme est cette fois-ci, sollicitée pour faire partie du groupe Full Vao Band. Elle en devient la chanteuse et plus tard, la guitariste. « J’ai intégré la bande à Dr Henri en tant que chanteuse mais quand les membres découvrent que je joue à la guitare, j’en suis également devenue la guitariste ». Elle travaille d’arrache-pied et le 18 novembre 2017, un an exactement après son premier grand concert au CGM, elle est de nouveau sur scène, cette fois avec Full Vao Band. Dernièrement, elle a accompagné le groupe au Nosy Be Jazz festival. Pour l’instant, Manou Radonason n’a pas encore de projet musical personnel mais une chose reste sûre, elle ira certainement loin, très loin. Un autre grand projet peut-être pour le 18 novembre 2018 ?
Mahetsaka

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here