Maison Societe Polio myélite : 53 districts à haut risque

Polio myélite : 53 districts à haut risque

15
PARTAGER

Polio myélite : 53 districts à haut risque
La 13e campagne FAV polio entend augmenter le taux de couverture national.

La 13e campagne FAV polio constitue la dernière étape avant la certification de l’éradication de la maladie par les experts de l’OMS.

Madagascar est actuellement arrivé à la 13e campagne FAV polio. Des chemins ont été parcourus par la Grande-Île pour éradiquer cette maladie qui ne constitue plus une menace pour de nombreux pays dans le monde. Des avancées palpables ont été menées lors des 12 précédentes, comme l’augmentation petit à petit du taux de couverture de la campagne et des soins inhérents à la maladie en question. Il convient de noter que l’objectif des parties prenantes consiste à atteindre un taux de couverture national de 90% à la fin des campagnes, et un taux de couverture de 80% au niveau des districts. Des bémols continuent toutefois à entacher lesdites avancées. 53 districts présentent de hauts risques de résurgence de la maladie. Lesdits districts présentent des caractéristiques communes, entre autres, l’enclavement, un niveau élevé d’insécurité ou encore un taux de couverture vaccinal de moins de 80%.

Mesures. Le risque n’est pas à prendre à la légère, car l’objet de la 13e campagne FAV polio correspond à intensifier les actions au niveau des districts en question. Ce qui devrait se faire par des actions de renforcement des actions visant à permettre l’accessibilité des zones enclavées. Pour les zones présentant un niveau élevé d’insécurité, une collaboration entre les agents de santé composés de vaccinateurs, de mobilisateurs, d’enregistreurs et les agents communautaires dans les districts concernés est prévue. «Le déploiement de militaires pourrait envenimer les choses. La population locale pourrait voir de mauvais œil le fait que les éléments des forces de l’ordre participent à la campagne». La lutte pour l’éradication de la polio continue malgré les obstacles rencontrés comme le refus des populations cibles (comme c’était le cas dans 11 régions durant la 12e édition). Par ailleurs, une visite inopinée d’experts de l’OMS serait prévue dans le courant du mois de mai 2018 prochain. Une mission qui devrait évaluer le système de renforcement de vaccination dans la Grande-Île. Une mission qui pourrait également entrer dans le cadre de la certification ou non du Pays. Affaire à suivre.

 Les 53 districts à hauts risques

 30 districts présentant un niveau d’insécurité élevé avec une population de 5 648 694:

 Andilamena, Ambatofinandrahana, Manandriana, Ankazobe, Soanierana-Ivongo, Vavatenina, Bekily, Beloha, Tsihombe, Amboasary-Atsimo, Betroka, Taolagnaro, Fenoarivo-Afovoany, Tsiroanomandidy, Ambalavao, Ambohimahasoa, Ikalamavony, Isandra, Vohipeno, Ihosy, Soavinandriana, Morafenobe, Miandrivazo, Belanana, Ampanihy, Ankazoabo-Atsimo, Beroroha, Betioky-Atsimo, Sakaraha et Mandoto.

 23 districts Enclavés  présentant 3 120 245 de population:

Anosibe An’Ala, Mananara-Avaratra, Maroantsetra, Ambovonmbe-Androy, Antanambao-Manampotsy, Marolambo, Kandreho, Tsaratanana, Soalala, Iakora, Ivohibe, Ambatomainty, Antsalova, Besalampy, Maintirano, Befotaka, Midongy-Atsimo, Vondrozo, Benenitra, Ikongo et Nosy-Varika.

José Belalahy

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here