Maison Politique Place du 13 Mai : Intensification du mouvement à partir d’aujourd’hui !

Place du 13 Mai : Intensification du mouvement à partir d’aujourd’hui !

54
PARTAGER

Place du 13 Mai : Intensification du mouvement à partir d’aujourd’hui !
Prière, rappel de l’histoire, témoignage… Bref, la paix pour la journée du 13 Mai 2018. (Photo : Nary Ravonjy)

La date historique du 13 Mai a été commémorée hier, dans la capitale sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Analakely, à travers une prière. C’était une occasion pour les « mpitolona » actuels de rappeler les erreurs du passé, signées par les dirigeants successifs.

Mais la veille comme à l’accoutumée, les députés pour le changement se sont donnés rendez-vous avec leurs partisans sur la même place et réclament toujours la démission du chef de l’Etat, Hery Rajaonarimampianina ayant fait une autre bourde : la promulgation des lois électorales. La promulgation des lois relève de l’attribution constitutionnelle du président de la République  (Article 59) et le fait de ne pas assurer cette tâche est synonyme de défaillance.

Code de la communication bis. Néanmoins, concernant les lois électorales extrêmement controversées, et dont la plupart des articles polémiques ont été déclarés non-conformes à la Constitution par la Haute Cour Constitutionnelle, l’on craint un code de la communication bis. En effet, nous ne sommes pas sans savoir que la HCC a émis– à travers la décision n°30-HCC/D3 du 12 août 2016 –,  des réserves sur quelques uns des articles du code de la communication. Ensuite, le chef de l’Etat a procédé quand même à sa promulgation. Jusqu’à maintenant, les réserves n’ont pas été prises en compte et le code demeure en vigueur même s’il est amputé.

Articles 89 et 117. Toujours dans le cadre constitutionnel, les articles 89 et 117 précisent, noir sur blanc, que « les lois organiques ne peuvent être promulguées qu’après déclaration de leur conformité à la Constitution par la Haute Cour constitutionnelle » et qu’ « une disposition jugée inconstitutionnelle ne peut être promulguée ». Jusqu’à maintenant, l’on ne peut qu’attendre les améliorations apportées à ces lois, conformément à la décision de la juridiction de Céans. Mais pour les députés pour le changement, « nous n’approuvons pas la promulgation de ces lois ». En d’autres termes, le processus électoral qui en naîtra ne bénéficiera pas de leur légitimité avec ces lois électorales.

HJRA. Par ailleurs, les leaders du « tolona » ont annoncé qu’ «à partir d’aujourd’hui, le mouvement s’intensifiera ». L’on sait par exemple, que le président de la République, Hery Rajaonarimampianina se rend aujourd’hui  à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) Anosy pour rendre visite à un humoriste. Ils vont – les députés pour le changement – d’après nos sources, faire en sorte de se rendre également sur place afin de rencontrer le chef de l’Etat en personne. Toutefois, des consignes ont été fournies et le rendez-vous habituel aura lieu sur le parvis de l’Hôtel de Ville à Analakely à dix heures. A suivre…

Aina Bovel

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here