Maison Societe Neurologie : Consultations gratuites pour les personnes âgées

Neurologie : Consultations gratuites pour les personnes âgées

63
PARTAGER

Neurologie : Consultations gratuites pour les personnes âgées
Les études seront réalisées au niveau du service Neurologie de Befelatanana.

Le service de Neurologie de Befelatana envisage de mettre en œuvre un projet socio-médical en faveur des personnes âgées de 55 ans et plus et souffrant de pathologies neurologiques.

Plus précisément, il s’agit de consultations gratuites destinées aux individus souffrant par exemple de troubles neurocognitifs générant des troubles relationnels ou une perte d’autonomie dans les gestes du quotidien, des pertes de mémoire, des troubles neurovégétatifs, etc. Sont ainsi sollicitées à se manifester les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, ou encore de la maladie d’Alzheimer, etc. En contactant en amont le numéro 034 18 662 79, ils pourront bénéficier de consultations et de diagnostics gratuits. Par ailleurs, il convient de noter que ces consultations entrent dans le cadre d’un projet de recherche en neurologie.

Profil et diagnostic. Une étude dont les objectifs sont, entre autres, de connaître la tendance des pathologies neurologiques affectant les personnes âgées à Madagascar : les facteurs favorables, les conséquences et les manifestations, etc.  Comme l’indique une responsable au sein de cet établissement : « Il ne s’agit pas d’essai de médicament ni de traitement. Il s’agit juste d’une étude du profil des maladies neurologiques chez les personnes âgées. Ces personnes auront dans le même temps une consultation spécialisée neurologique gratuite. » Il va sans dire en effet que des appréhensions peuvent être observées du côté du public, relatives notamment à la crainte que leurs proches ne fassent l’objet d’une expérience, ou deviennent « crûment dit », un cobaye. Cette initiative représente par ailleurs, une aubaine pour les associations œuvrant pour l’intégration sociale et l’épanouissement du troisième âge, qui se comptent encore sur les doigts de la main à Madagascar.

Luz Razafimbelo

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here