Maison Societe Maladies oculaires : La rétinopathie diabétique touche de plus en plus de...

Maladies oculaires : La rétinopathie diabétique touche de plus en plus de Malgaches

72
PARTAGER

Maladies oculaires : La rétinopathie diabétique touche de plus en plus de Malgaches

Maladies oculaires : La rétinopathie diabétique touche de plus en plus de Malgaches
Sis au CHU-JRA le Lions Sight First accueille des patients venus des régions de la Grande Ile.

A l’instar de la cataracte, la rétinopathie diabétique peut entraîner la perte totale de la vue.

Si pour beaucoup de Malgaches, les maladies des yeux se résument à la cataracte, la rétinopathie diabétique occupe de plus en plus de terrain. Maladie qui touche spécialement les personnes diabétiques, cette pathologie présente des symptômes particuliers tels que des corps flottants, en effet de flou, des zones sombres au niveau de la vision ou encore des difficultés oculaires dans la perception des couleurs. La maladie est présente dans la Grande Île où le nombre de diabétiques ne cesse de croître. Olivier Rabenjamina, président du Lions Sight First Madagascar a affirmé lors d’une interview effectuée au CHU-JRA, mardi 13 février 2018, que « la maladie peut entraîner la cécité si elle n’est pas traitée à temps». Avant d’ajouter que «le traitement est un peu compliqué étant donné que la maladie concerne les diabétiques, il faut prendre en compte les paramètres tels que les tensions artérielles, le taux de cholestérol ou encore le taux de glycémie du ou de la malade ». Par ailleurs, le traitement de la rétinopathie diabétique peut être pris en charge auprès du LSF Madagascar. Une initiative que l’organisme a commencé à mettre en œuvre il y a de cela une année selon toujours les dires du président du LSF Madagascar.

Coût. Le traitement des maladies oculaires n’est pas chose facile du point de vue financier pour les familles malgaches. Comme l’a fait savoir Olivier Rabenjamina: « Nécessitant des opérations, le traitement des maladies oculaires est coûteux ». Avant de renchérir que « cela peut aller d’un millier à des millions d’ariary ». Ce qui n’est pas toujours évident pour de nombreuses familles malgaches. Et pour les aider, le LSF Madagascar a opté pour la réduction considérable des coûts de traitement. Olivier Rabenjamina de s’expliquer « le coût moyen d’une opération de la rétinopathie est de 400.000 ar ». Le numéro Un du LSF Madagascar d’ajouter que « ;le coût peut aller jusqu’à 10.000 ar pour les familles très nécessiteuses». Une façon pour cet organe d’aider les familles qui sont dans les besoins.

José Belalahy

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here