Maison Politique Journée nationale de l’assainissement : Le pouvoir devrait balayer devant sa porte

Journée nationale de l’assainissement : Le pouvoir devrait balayer devant sa porte

105
PARTAGER

Journée nationale de l’assainissement : Le pouvoir devrait balayer devant sa porte
Le Premier ministre a omis de souligner la nécessité d’un coup de balai au sein du pouvoir.

Même si elle n’est pas inscrite parmi les jours fériés et chômés dans le tout nouveau calendrier 2018, la Journée Nationale de l’Assainissement (JNA) a eu lieu hier.

Dans différents quartiers, les « mpanadio » composés en majorité de femmes et enfants, avaient un balai souvent usé dans une main et dans l’autre, le carnet de fokontany marqué également par l’usage. Tout cela, dans une ambiance conviviale et dans des tenues pas endimanchées pour un …mercredi. Pas de blabla non plus à part les commérages entre voisins ou plutôt voisines et les directives du chef fokontany et/ou des membres de la « vaomiera fanadiovana » qui veulent être propres aux yeux de l’Etat central.

Discours. Autre style au niveau des institutions et ministères où le nombre de balais – flambants neufs évidemment – au mètre carré montrait qu’on avait affaire à l’Etat. Côté look et « loko », on avait l’impression d’assister à un défilé ou à une présentation de modèles de sportswear. A l’image du Premier ministre qui a troqué pour l’occasion sa cravate bleue contre un polo rayé comportant inévitablement la couleur du parti au pouvoir. En revanche, il n’a pu s’empêcher de tenir un petit discours à l’endroit de l’ensemble du personnel de la Primature et des services rattachés. Et ce, pour dire qu’ « il est utile d’assainir son environnement surtout son lieu de travail ». Dans le cas présent, il s’agit du palais de Mahazoarivo où le maître des lieux a déclaré que « l’assainissement ne devrait pas se limiter à une journée nationale, mais s’ancrer dans les habitudes ».

Mentalité. Mahafaly Olivier n’a pas non plus manqué de faire remarquer que « l’assainissement de la mentalité s’avère aussi nécessaire pour un travail intègre et transparent ». Toutefois, le Premier ministre et non moins chef de l’Administration a omis – volontairement ou pas – de souligner l’opportunité d’un assainissement au sein du pouvoir et des services de l’Etat. Bon nombre de gouvernés estiment que les gouvernants devraient commencer par balayer devant leur porte et dans leur cour (au sens de courtisans) afin d’assainir leur entourage composé parfois de …propre à rien.

  1. R.O

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here