Maison Culture Incendie du Rova d’Ambohimalaza : « C’est un acte...

Incendie du Rova d’Ambohimalaza : « C’est un acte criminel »

215
PARTAGER

Le Rova d’Ambohimalaza a été incendié, mardi soir. Se trouvant à plus de 1 400m en haut d’une colline sacrée d’ Ambohiboahangy, en plus de l’eau qui se fait rare, il a donc été difficile de combattre le feu. Les riverains n’ont pu maîtriser l’incendie qu’à 23 heures. Au final, le feu a totalement tout réduit en cendres.

Le palais royal d’ Ambohimalaza a été réduit en cendres, mardi soir. Le feu s’est déclaré vers 19 heures 30, selon les riverains. Une alerte a été donnée aussitôt qu’une épaisse fumée s’échappait du toit du palais. Les notables ont formellement interdit l’utilisation de l’ eau pour combattre les flammes du fait que le lieu est sacré. Ils ont donc eu recours aux poussières  pour empêcher l’incendie de se répandre mais les flammes ont vite pris de l’ampleur, détruisant complètement le bâtiment en bois de 5m sur 5. Notons que le palais d’ Ambohimalaza abritait la tombe d’ Andriantompokoindrindra, descendant de Ralambo le roi d’ Ambohidrabiby, adoubé comme celui qui a initié la « Trano Manara ».

Les gendarmes et le maire, du même avis

Cependant, la cause de l’incendie reste encore floue pour le moment. La Gendarmerie n’a été avisée de cette situation qu’hier vers 10 heures. « Par ailleurs, nous affirmons une thèse criminelle », a annoncé le commandant de la Brigade de gendarmerie d’Ambohimalaza. Et Le maire exprime aussi la même hypothèse. « C’est un acte criminel », a-t-il annoncé.

En effet, le Rova se situe dans un endroit assez reculé. Bien clôturé, le « Trano Manara » se trouve au milieu du site, loin de toute source de feu. « Il est donc impossible qu’il se soit enflammé sans l’aide d’ un malfaiteur », a ajouté le maire d’Ambohimalaza. Malheureusement, aucun agent de sécurité n’a surveillé le Rova.

 « La Trano Manara était un lieu sacré où les Andriana demandaient des bénédictions. On y trouvait des tissus rouges et blancs, du miel et un tsihy. Les tombeaux des conseillers des rois et des Andriana se trouvaient aux alentours », a-t-il raconté. Rappelons que la forêt bordant le palais royal a déjà été incendiée en 2011.

Un appel aux astrologues malgaches

Encore sous le choc, le maire d’Ambohimalaza élabore déjà actuellement un projet pour que ce patrimoine renaisse de ses cendres. « Après cet incendie, nous allons donc effectuer une enquête approfondie. Ainsi, nous allons faire appel aux astrologues malgaches », a-t-il conclu.

Notons que plusieurs Rova ont déjà été incendiés, entre autres, le Rova Manjakamiadana ou encore le Rova d’ Ambohidratrimo… L’affaire n’est pas encore élucidée jusqu’à ce jour.

Holy Danielle / Joachin Michaël

 

www.newsmada.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here