Maison Societe Hausse des tarifs : Les transporteurs font marche arrière

Hausse des tarifs : Les transporteurs font marche arrière

69
PARTAGER

Hausse des tarifs : Les transporteurs font marche arrière
Les usagers des taxi-be peuvent être tranquilles, il n’y aura pas de hausse du tarif.

Une réunion décisive sur la hausse annoncée du tarif des taxi-be a eu lieu entre le DG de l’ATT et les représentants des coopératives réunis dans l’UCTU, l’UCTS Fa, l’UCTS et la FMA.

Revirement de situation dans le transport public. La hausse du tarif des taxi-be annoncée par les transporteurs le 10 avril 2018 ne pourra pas avoir lieu. C’est l’idée directrice qui est sortie suite à une réunion entre le Col Andry Rakotondrazaka, DG de l’ATT ou Agence des Transports Terrestres, et des représentants des coopératives urbains et suburbains de la capitale. Une réunion d’environ une heure et demie durant laquelle il a surtout été questionde la mise en place d’une commission réunissant des représentants de différents départements ministériels et 8 représentants des transporteurs. Une des revendications des transporteurs selon les dires du DG de l’ATT. «Les transporteurs ont fait savoir que le transport urbain n’est pas du simple ressort du ministère des Transports» a-t-il fait savoir. Ce qui est exactement le but dans «l’instauration de la commission qui va trancher sur les problématiques du transport». Entre autres, les problèmes relatifs aux charges fixes journalières, aux compensations, dont les paiements et les valeurs. Profitant de l’occasion, le DG de l’ATT a toutefois tenu à noter que l’agence n’a pas eu officiellement cours de ce projet de hausse des prix. «Nous n’avons pas reçu d’annonce officielle de la part des transporteurs» a-t-il fait savoir. Avant de rappeler qu’une «telle initiative est régie par la loi 2004-053 dans ses articles 9 et 10».

Points sur les i. L’absence de «lettre officielle» de la part des transporteurs est perçue par le ministère de tutelle, via l’Agence des Transports Terrestres, comme étant «une sonnette d’alarme». Propos que le Col Andry Rakotondrazaka a tenu à rappeler à plusieurs reprises durant la conférence de presse qui a eu lieu dans son bureau à Ampasampito hier. Ladite conférence qui a été également l’opportunité pour le numéro un de l’ATT d’apporter quelques explications quant aux subventions des transporteurs. «Le retard de paiement des compensations ne dépend pas de l’Agence des Transports terrestres» a-t-il confié. Avant de renchérir que le problème se situe surtout au niveau des dossiers des transporteurs. «Il est impossible pour l’agence de procéder au paiement des subventions si les dossiers des transporteurs sont incomplets». L’on dénombrerait actuellement environ 600 dossiers à problèmes auprès de l’ATT. Quoi qu’il en soit, au regard de la décision prise hier, les transporteurs ont affirmé leur satisfaction quant au projet de mise en place d’une commission pour trancher sur la question du transport dans la capitale. Un changement qui va plus profiter aux usagers des transports publics qui ont déjà manifesté leurs mécontentements dans les réseaux sociaux. Affaire à suivre.

José Belalahy

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here