Maison Economie Fraude alimentaire: Un opérateur tente de remettre sur le marché des sacs...

Fraude alimentaire: Un opérateur tente de remettre sur le marché des sacs de farine avariée

90
PARTAGER

Fraude alimentaire: Un opérateur tente de remettre sur le marché des sacs de farine avariée
De la farine avariée que l’opérateur a tenté de reconditionner.

Le Service de lutte contre les fraudes continue les opérations de contrôle pour protéger les consommateurs contre les abus de certains opérateurs économiques.

 

Un bon coup de filet pour le ministère du Commerce et de la Consommation. Ce département vient de mettre un terme à une fraude alimentaire qui allait mettre en péril la vie des consommateurs. Durant une opération de contrôle qu’il a effectuée avant-hier le service de lutte contre la fraude a en effet découvert un opérateur économique en pleine opération de reconditionnement de farine avariée.

Manœuvre frauduleuse. Il s’agit en fait d’un flagrant délit de fraude alimentaire qui s’est déroulé, à Mahatony dans une villa humide et pleine de moisissures qui sert apparemment d’entrepôt à l’importateur indélicat. La manœuvre frauduleuse consistait à tenter de remettre sur le marché  32 sacs de 50 kg de farine de marque Lermiflour  déjà moisie,  pâteuse et même solidifiée. Il s’agit bien évidemment d’une farine devenue impropre à la consommation humaine et même animale, mais que l’opérateur en question voudrait reconditionner en la faisant passer au tamis et en la réemballant dans de nouveaux sacs et avec une nouvelle marque dénommée « Miakabokatra ». « L’opérateur voulait vraisemblablement écouler cette farine reconditionnée dans des boulangeries de la capitale » précise le ministère du Commerce et de la Consommation.

Mauvaise gestion. Visiblement, cet exportateur a été victime d’une mauvaise gestion de son entrepôt. En effet, ces sacs de farine importée sont entrés au port de Toamasina en toute légalité, puisqu’ils ont obtenu un certificat de consommabilité en bonne et due forme. Mais ce sont les conditions de stockage inappropriées qui ont détérioré les produits.  Et pour éviter une perte, l’opérateur n’a pas résisté à la tentation de fraude en procédant à un reconditionnement délictueux. Face au danger que représente une telle pratique pour le consommateur, le ministère du Commerce et de la Consommation n’a pas tardé à prendre les mesures qui s’imposent. Les présumés coupables ont été placés en détention et les 26 tonnes de produits avariés seront détruits. La propriété où avaient été stockées les farines avariées a également été mise sous scellé.

Habitué. Le propriétaire est vraisemblablement un habitué de la pratique, puisque les contrôleurs ont découvert dans  la villa : 21 sacs de farines préemballées « Miakabokatra », 480 sacs de farine Lermiflour, 95 sacs de farine en cours de changement d’emballage,  32 sacs de farine avariée Lermiflour, 17 sacs vides mais neufs,  deux tamis et une  bobine de fil pour emballage. En tout cas, des sanctions sévères attendent cet opérateur fraudeur, une fois les procédures légales bouclées. « Nous  poursuivons les opérations de contrôle et mettons en garde les opérateurs qui seraient tentés par de tels abus, car ils s’exposent à des peines d’emprisonnement » avertit ce département.

R.Edmond.

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here