Maison Sport Foot – Mondial 2026 : Madagascar entre espoir et utopie

Foot – Mondial 2026 : Madagascar entre espoir et utopie

172
PARTAGER

Des blogueurs malgaches se sont emballés en apprenant la décision de la Fifa d’organiser une Coupe du monde à 48 équipes à partir de 2026. Cela augmentera la chance à une nation africaine, comme Madagascar, de prendre part à la phase finale de ce plateau, ô combien relevé. Cependant, c’est une utopie si l’on s’en tient aux propos de Mirado Rakotoharimalala qui contredit cette affirmation.

La dure loi de la logique. «J’apprécie la réactivité du blog mais je tiens quand même à faire part de quelques remarques par rapport à cet article. Avec 5/54 à 9/54 de chances, la probabilité pour une nation africaine de participer à la phase finale a doublé mais reste à un ratio particulièrement faible si on le compare aux pays de l’Amérique du Sud (6/10) et de l’Europe (16/55)».

La déclaration émane de Mirado Rakotoharimalala, technicien aguerri œuvrant dans le développement du sport malgache, plus particulièrement le football. Se référant à la position de la Grande île sur le classement de la Caf (39e place sur 54), Mirado Rakotoharimalala estime qu’il faut se battre à 200% pour espérer se qualifier pour la phase finale.

Soutien étatique

Bon nombre de footeux malgaches croient vraiment à une présence de l’équipe nationale à la Coupe du monde et pensent que le rêve est devenu une réalité. «On risque de dire que le rêve ne deviendrait pas de suite une réalité pour Madagascar. La probabilité a juste augmenté mais c’est loin d’être gagné. Nous avons doublé nos chances d’y participer et j’espère que l’Etat sera présent pour nous épauler. Les grandes nations africaines de football se permettent de recourir à des budgets de 6, 7 voire 10 millions de dollars pour leurs équipes nationales et elles sont soutenues à 99,9% par leurs Etats respectifs», a renchéri Mirado.

Ce dernier s’est appuyé, entre autres, sur le cas de l’Algérie qui est une grande nation de football ayant déjà participé à quatre phases finales de la Coupe du monde. Autrement dit, les chances ont doublé mais tout un chacun doit redoubler d’efforts et descendre de son nuage pour matérialiser ce rêve.

Rojo N.

 

www.newsmada.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here