Maison Economie Filière grains secs : un système inclusif pour booster l’exportation

Filière grains secs : un système inclusif pour booster l’exportation

155
PARTAGER

Les opérateurs de l’Atsimo Andrefana cherchent à redynamiser la filière pois de cap. En perte de valeur ces dernières années, ce type de grains secs est pourtant recherché sur le marché régional.

Les grains secs, en particulier le pois de cap, n’arrivent plus à satisfaire les besoins du marché ces dernières années. L’augmentation du prix de cette denrée au niveau des producteurs tend à freiner sa consommation à l’échelle internationale. Pourtant, le pois de cap de Madagascar  de ayant de meilleur goût comparé aux produits des pays concurrents, est très prisé les Réunionnais.

Mettre en place un système inclusif afin de booster cette filière tant en matière de production que de commerce, notamment d’exportation est le but de la réunion entre toutes les parties prenantes de la filière à Toliara dernièrement. Il s’agit notamment des représentants de l’administration publique, des membres du secteur privé dont le Fivagri dirigés par la Chambre de Commerce et d’ Industrie de Toliara ainsi que des organismes d’appui tels que le Pnud et le projet Pôle intégré de croissance (Pic).

Comme l’a expliqué un opérateur local, « L’objectif de ce système inclusif consiste à stabiliser le prix auprès des consommateurs étrangers finaux pour pouvoir relancer l’exportation de pois du cap de Madagascar ». Les opérateurs, de leur côté, seront plus rassurés de collecter des produits de qualité, destinés à l’exportation, a-t-il ajouté. « En fait, il y aura des contrôles stricts sur les conditions phytosanitaires du pois du cap, surtout l’utilisation des insecticides, et ce, au bénéfice des consommateurs finaux ».

De nouveaux marchés

Pour  mieux nouer une relation de confiance entre les opérateurs et les producteurs dans la recherche de débouchés, les parties prenantes à ce programme ambitionnent de trouver ensemble de nouveaux marchés. Les exportateurs malgaches sont actuellement en pourparler avec la Maison de La Réunion dans le but de rencontrer directement des clients à La Réunion à la fin de ce mois-ci. Et cette opération de commercialisation est dirigée par le ministre du Commerce et de la Consommation.

Les grains secs constituent une filière très rémunératrice en particulier pour l’Atsimo Andrefana. Et c’est dans le cadre de ce système inclusif que ces organismes d’appui apporteront un encadrement technique et fourniront des semences améliorées et des intrants aux producteurs pour une meilleure productivité. La filière pois de cap sera priorisée pour la première campagne de cette année.

Comme l’a expliqué cet opérateur, ses entreprises partenaires vont allouer une partie de leur bénéfice net au profit des producteurs et de leurs familles pour mieux les motiver à produire davantage tout en respectant les normes d’hygiène et la qualité.

Arh.

www.newsmada.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here