Maison Culture Coupe du monde de slam : Barry Benson, éliminé en demi-finales !

Coupe du monde de slam : Barry Benson, éliminé en demi-finales !

42
PARTAGER

Coupe du monde de slam : Barry Benson, éliminé en demi-finales !
Barry Benson a fièrement défendu les couleurs malgaches.

Pas de médaille, ni de coupe pour Barry Benson, mais la fierté d’avoir défendu dignement l’honneur du pays. Pour le représentant malgache, l’aventure s’est arrêtée en demi-finale.

Il s’est battu jusqu’au bout pour porter le plus haut possible le flambeau malgache ! Mardi dernier, Barry Benson a passé les premières épreuves de la Coupe du monde de slam, à Paris. Face à 11 autres candidats de sa poule, le jeune Antsirabéen s’est illustré et a figuré parmi les six finalistes. Jeudi soir, le représentant malgache passe de nouveau devant le public et le jury, à l’espace Belleville, au cœur de la capitale française. Il fait de son mieux, mais reste cependant derrière la Belgique et l’Israël. Le Québec, avec une note totale de 87.5, l’Ecosse avec 87 points et le Canada avec 85.4 points se qualifient pour la grande finale. Pour Barry Benson, l’aventure s’arrête là. Une belle performance pour celui qui a dû faire face à de nombreux obstacles pour rejoindre cette grand-messe des slameurs du monde entier !

Aucune aide. Dès le début des préparatifs, les choses n’ont pas été faciles pour le champion national malgache, mais soutenu par ses proches et la grande famille des slameurs, le jeune homme a franchi une à une les étapes et surmonté tous les obstacles pour faire partie de l’aventure et être au rendez-vous, à Paris. « Nous avons frappé à toutes les portes, celles du ministère de la Culture entres autres mais nous n’y avons reçu aucune réponse, aucun soutien ni aide. Chaque fois, on nous demandait  de revenir à une date ultérieure. Nous avons envoyé les mêmes demandes, les mêmes dossiers à l’ambassade de France. Contre toute attente, nous avons eu un retour positif et y avons été cordialement reçus et soutenus. Ce qui n’est pas normal ! ». Un problème auquel malheureusement, Barry Benson n’est pas le premier à être confronté. Luck Razanajaona, ou encore Tahina Rakotoarivony, n’ayant reçu aucun soutien, alors qu’ils représentaient la Grande Ile, à un évènement d’envergure internationale, auprès du ministère de la Culture, ont trouvé réconfort et soutien auprès de l’ambassade de France. Un grand dommage !
Mahetsaka

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here