Maison Societe Collecte des ordures dans la capitale : Les camionneurs mettent fin à...

Collecte des ordures dans la capitale : Les camionneurs mettent fin à la coopération avec la SAMVA

58
PARTAGER

Collecte des ordures dans la capitale : Les camionneurs mettent fin à la coopération avec la SAMVA
Le retour des ordures dans la capitale est mal vu par les Tananariviens.

Les détritus s’entassent presque dans tous les quartiers de la capitale. Les camionneurs qui doivent assurer leurs collectes sont aux abonnés absents.

«Les contrats qui lient les camionneurs qui doivent assurer la collecte des déchets à Antananarivo et la SAMVA sont arrivés à expiration. Les camionneurs ont décidé de ne plus renouveler leurs contrats avec la SAMVA et ont refusé la demande d’avenant effectuée par le ministère de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures». Ce sont là les dires du ministre de l’Eau, de l’Énergie et des Hydrocarbures, hier, pour expliquer l’entassement des déchets observés dans les quartiers tananariviens. Une situation qui a poussé le ministère de tutelle, via la SAMVA, à trouver des «prestataires d’urgence» avant l’ouverture des nouveaux avis d’appel d’offres qui devra avoir lieu à compter de ce jour. Pour le moment donc, la collecte des ordures est assurée de façon anormale (si l’on peut le dire ainsi) ce qui se fait ressentir dans les différents quartiers. La crainte de résurgence d’épidémies étant toujours dans les esprits des Malgaches, étant donné la récente épidémie de peste qui a traversé le pays. Lantoniaina Rasoloelison d’ajouter que la cause du refus se trouverait dans les dettes non payées par la SAMVA. Dettes qui reviennent aux camionneurs et qui sont actuellement de l’ordre de neuf milliards d’ariary. Somme qui équivaudrait à deux années d’impayés aux camionneurs selon toujours les dires du ministre de l’Eau.

Perspectives. L’amélioration des services de collecte des déchets dans la capitale anime actuellement la SAMVA. Des perspectives d’amélioration de la gouvernance, et par ricochet, les services octroyés par les camionneurs seraient actuellement en gestation. « On envisage de numériser la surveillance des collectes des déchets. Tous les camions seront enregistrés avec leurs capacités de chargement. Les données enregistrées seront utilisées pour calculer les coûts de chaque tour de collecte effectuée par les camionneurs » a expliqué le ministre de l’Eau. Avant d’ajouter que cette nouvelle façon de faire devrait permettre d’économiser beaucoup d’argent. Mais surtout de prévenir les tentatives de fausses déclarations effectuées par les camionneurs eux-mêmes. « Il arrive en effet que les camions ne soient pas chargés comme il faut. Et l’ancien système d’évaluation par la capacité de chargement des camions peut entraîner d’énormes pertes à la SAMVA» a renchéri le ministre Lantoniaina Rasoloelison. Il convient de noter que la SAMVA paie les quelque cinquante camions qui s’occupent de la collecte des déchets de la capitale à raison de 8 000 ariary la tonne. La somme totale s’élevant entre 500 et 600 millions d’ariary le mois, la collecte des déchets de la capitale s’avère être une affaire juteuse. Quoi qu’il en soit, les déchets polluent actuellement de nombreux quartiers.

José Belalahy

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here