Maison Societe CEG Analamahitsy : Le MEN annule la convention de partenariat

CEG Analamahitsy : Le MEN annule la convention de partenariat

33
PARTAGER

CEG Analamahitsy : Le MEN annule la convention de partenariat
Le CEG Analamahitsy n’a pas été vendu ni par le MEN ni par la CUA.

La décision du ministère de l’Éducation nationale concernant la convention de partenariat qui a fait couler beaucoup d’encre a été prise hier.

La convention signée entre le ministère de l’Éducation nationale, la Commune urbaine d’Antananarivo et un particulier concernant la construction d’un Collège d’Enseignement Général (CEG) à Analamahitsy sera annulée. Une décision prise par le ministère de tutelle face aux controverses causée par la médiatisation de l’affaire il y a de cela deux jours et annoncée à la presse hier lors d’un point de presse organisé à Anosy. Tenu par le SG du ministère, du DTIC et de quelques représentants des parents d’élèves dudit CEG, le point de presse était le moment pour les responsables auprès du MEN de mettre le point sur le «i». «Fidèle à l’esprit même qui anime le ministère de l’Éducation nationale, le ministre de l’Éducation Horace Gatien a mis l’intérêt des élèves et leurs parents en priorité lorsqu’il a signé la convention de partenariat relative à une construction de CEG Analamahitsy» a fait savoir Rabeson Rolland, SG du MEN. Avant d’ajouter que «le ministère de l’Éducation nationale n’a jamais procédé – et ne pense jamais le faire – à la vente du terrain sur lequel le CEG Analamahitsy est construit. Ce qu’il y a – et cela a été avancé par la CUA avant-hier – c’est que le terrain du CEG Analamahitsy est litigieux». Par ailleurs, le point de presse a également été le moment pour Rabeson Rolland de pointer du doigt le processus emprunté par le directeur général de l’Education fondamentale et de l’Alphabétisation actuel pour avoir l’aval du ministre en ce qui concerne la convention (DGEFA). «La procédure du MEN veut que toutes les conventions passent par le Secrétaire général pour validation avant d’être envoyées pour signature au ministre. Or, le DGEFA a sciemment ignoré le passage au Secrétaire général» a déploré le SG.

Terrain. La CUA a également organisé un point de presse au CEG Analamahitsy hier. « Le terrain sur lequel le CEG Analamahitsy siège est un terrain privé. Le propriétaire qui a un titre de propriété demande actuellement à ce que son bien lui soit rendu» a fait savoir Dina Ramananiarivo, Directeur de la Communication auprès de la CUA. Propos aux antipodes de ce qu’a annoncé le SG du MEN – certificat d’immatriculation et de situation juridique en main – comme quoi «le terrain appartient à la Commune urbaine d’Antananarivo». Le directeur de la Communication auprès de la CUA de renchérir que «la commune urbaine d’Antananarivo n’a jamais procédé à la vente du terrain. La convention de partenariat entre le MEN et la CUA a permis doctroyerun terrain pour la construction d’un autre CEG. Le terrain sur lequel ce dernier est situé étant réclamé par son propriétaire, il a donc fallu trouver une solution afin de garantir l’intérêt des élèves et de leurs parents». Le partenariat qui lie le MEN et son partenaire quant à lui résiderait sur la construction du CEG et son équipement. Les deux parties – le MEN et la CUA – ont chacun leurs versions sur l’affaire. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas eu de vente, contrairement à ce qui était colporté par certains médias.

José Belalahy

CEG Analamahitsy : Le MEN annule la convention de partenariat

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here