Maison Societe Cancers gynécologiques : L’unité de dépistage rénovée

Cancers gynécologiques : L’unité de dépistage rénovée

28
PARTAGER

Cancers gynécologiques : L’unité de dépistage rénovée
Vue sur les locaux et les équipements de l’unité nouvellement réhabilitée. Photo Présidence.

L’Unité de dépistage des cancers gynécologiques du centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU-JRA) vient d’être remise à neuf et équipée de nouveaux équipements médicaux. Désormais, cette unité de dépistage peut accueillir les patientes dans de meilleures conditions, dans des locaux flambant neufs. La centralisation sur un même site, des activités de dépistage et des soins prodigués aux patientes en cours de traitement, permet par ailleurs à celles-ci, d’avoir accès aux services dont elles ont besoin, sans avoir à rejoindre des sites médicaux géographiquement éparpillés. La rénovation de l’Unité rejoint alors l’objectif d’amélioration de la prévention et les soins en matière de cancers gynécologiques.

Fréquents. La prévention constitue un volet important dans la stratégie de lutte contre le cancer, notamment gynécologiques, à Madagascar. Ce type de cancers figure parmi les cas les plus fréquents dans le pays avec, en tête, le cancer du sein, suivi du cancer du col utérin. L’accès aux infrastructures de dépistage permet de détecter très tôt les cas de cancers gynécologiques, augmentant ainsi les chances de guérison. Le service oncologie du CHU-JRA enregistre chaque année environ 1500 à 1800 cas de cancers, dont une majorité de cas se trouvant à un stade avancé de la maladie. Une situation déplorée par les médecins oncologues de cet établissement car ces malades voient leurs chances de guérison réduire considérablement la maladie ayant déjà fortement progressé. Pour les cancers gynécologiques en particulier, la mise en place de l’unité de dépistage augmente les possibilités de prévention. L’unité rénovée a reçu, hier 14 mai, la visite du couple présidentiel, lequel a souligné l’importance de la disponibilité de telles infrastructures sanitaires, permettant aux femmes de se faire dépister ou d’avoir accès aux soins.

Hanitra R.

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here