Maison Culture Album : Rakoto signe « Mamasoa »

Album : Rakoto signe « Mamasoa »

173
PARTAGER

Album : Rakoto signe « Mamasoa »
Rakoto vient de signer « Mamasoa »

Non, les créations de Rakoto ne se limitent pas à « Zandry kely » et « Indray andro ». Le chanteur prouve qu’il a plus d’une composition en stock à travers le nouvel album qu’il vient de signer récemment.

Ceux qui ont aimé son blues ne seront pas déçus ! Dans son nouvel album, Rakoto continue de mettre en avant son rythme de prédilection, celui avec lequel il s’est distingué autrefois. Musicien mais également et surtout parolier, narrateur et poète, le chanteur, à travers ses textes raconte des histoires et relate le quotidien de ses compatriotes. Si pour certains, après quelques années à avoir vécu à des kilomètres de la Grande Ile, l’adage loin des yeux, loin du cœur prend tout son sens, pour Rakoto, c’est tout le contraire. La plupart des chansons ont effectivement été inspirées de la vie des Malgaches vivant au pays. Si le chanteur habite aujourd’hui Sames, son cœur est resté dans son Madagascar natal.

Engagé. Se faisant porte-parole du « petit peuple », Rakoto pointe du doigt (en musique bien sûr) le système qui s’enrichit derrière le dos du peuple qui s’appauvrit de jour en jour. Il raconte également ses galères en tant qu’étranger dans le titre « Olona mainty hoditra » et se glisse parfois dans la peau des réfugiés qui se voient rejetés ici et là dans « I’m just a child ». Plus qu’un interprète, Rakoto, dans cet album joue à la fois le guitariste, l’harmoniciste, le bassiste et le valihiste. Mais bien qu’il soit multi-instrumentiste, l’artiste multiplie les collaborations. Des chanteuses comme Blandine Saint Arroman, Monique Lucian, Stephan Jean, Dylan Sermande ou Vanilla y ont laissé leur empreinte. Cristina Flores orne certains titres aux sons de son accordéon. Barriola met de l’éclectisme avec son pandereta, Riben Martin avec sa batterie, David Faury avec sa flute, Dominic Earl  avec sa guitare électrique et Dabid Rendondo avec son clavier et son saxophone. Pour la petite touche typique malgache, Nicola Monrancy, Avotriniaina et RaTeksa jouent de leurs guitares, valiha et marovany. Zoelitiana Razafindriantsoa et Elie Andriamihajamanana ont également posé leur plume sur cet album.
Mahetsaka

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here