Alaotra Mangoro : les activités rizicoles au ralenti

Alaotra Mangoro : les activités rizicoles au ralenti

86
PARTAGER

Les activités agricoles dans la région Alaotra Manogoro sont menacées par l’insuffisance de pluie. Les producteurs prévoient une baisse de la production dans ce grenier à riz de Madagascar.

L’insuffisance de pluviométrie dans quelques régions de l’île est devenue un facteur de blocage dans plusieurs secteurs. Les activités agricoles dans la région Alaotra Mangoro, le grenier à riz du pays, sont au ralenti actuellement en raison de l’insuffisance de pluie. Une importante baisse de la production de riz est à craindre cette année, selon l’avis des riziculteurs.

D’après les explications apportées par le chef de la région Alaotra Mangoro, Désiré Ranarisoa, «Il n’y a pas d’interruption sur les activités liées à la culture du riz dans la région. Mais l’insuffisance de pluie pose problème car seule une infime partie des riziculteurs procède au repiquage en cette période».

Une situation qui perturbera sans doute le calendrier cultural car non seulement une baisse de la production est à craindre, mais la récolte risque également d’être retardée. Ce qui affectera l’importation de riz au pays car l’Alaotra, avec ses 120.000 ha de rizières est la principale zone de production rizicole.

Stabilité des prix en 2016

La production annuelle dans la région varie de 250 000 à 300 000 tonnes par an dont 80 000 tonnes sont destinées à l’exportation. Pour la campagne 2015-2016, la production rizicole dans l’Alaotra a atteint les 345 000 tonnes, soit une hausse de 20% par rapport à la précédente campagne.

La hausse de la production dans la région a d’ailleurs permis la stabilité des prix sur le marché local l’an dernier, d’après les opérateurs de la filière. Ce qui a également entraîné la baisse de  la quantité exportée de riz dans le pays en 2016. Celle-ci est passée de 199 044 à 165 497 tonnes entre janvier-septembre 2015 et janvier-septembre 2016, selon les chiffres attribués par l’Institut national de la statistique (Instat).

Riana R.

 

www.newsmada.com

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE