Maison Politique Affaire CEG Analamahitsy : Lalao Ravalomanana va porter plainte

Affaire CEG Analamahitsy : Lalao Ravalomanana va porter plainte

38
PARTAGER

Affaire CEG Analamahitsy : Lalao Ravalomanana va porter plainte
Le maire Lalao Ravalomanana victime pour la énième fois d’une désinformation.

Le maire Lalao Ravalomanana est pour la première fois victime d’une campagne de désinformation et de dénigrement.

« Le maire d’Antananarivo Lalao Ravalomanana n’a signé aucun acte de vente du terrain sur lequel est construit l’actuel CEG d’Analamahitsy. » C’est ce qu’a martelé hier devant la presse le 1er adjoint au maire Emilien Ramboasalama face à ce qu’il qualifie de désinformation « ayant une visée purement politique ». Après cette conférence de presse, le maire Lalao Ravalomanana, accusée de vendre ledit terrain à un particulier, a décidé de porter plainte contre les auteurs de cette désinformation. Depuis hier, quatre documents circulent dans les réseaux sociaux. Le premier document montre la situation juridique du terrain. Le deuxième n’exhibe que les signatures du ministre de l’Education nationale Horace Gatien et du maire d’Antananarivo Lalao Ravalomanana. Le troisième document n’affiche que les articles 7, 8 et 9 qu’une quelconque Convention, sans les articles 1, 2, 3, 4, 5 et 6. Et le quatrième document ne montre que la première page de cette convention sur laquelle est inscrit : Convention de partenariat pour la construction d’un collège d’enseignement général, Analamahitsy, Antananarivo. »

Vente de terrain. Dans ces quatre documents expressément et intentionnellement véhiculés dans les réseaux sociaux, aucune mention n’est faite sur la vente du terrain par la commune urbaine d’Antananarivo. Les auteurs de la désinformation ne parviennent pas à montrer un acte de vente signé par le maire Lalao Ravalomanana. « On veut tout simplement salir l’image du maire Lalao Ravalomanana sur un fait qui n’a même pas existé. C’est une pure désinformation.», a réitéré hier à l’hôtel de ville à Analakely le 1er adjoint au maire Emilien Ramboasalama. Aujourd’hui au CEG Analamahitsy, une conférence de presse sera conjointement organisée par la commune urbaine d’Antananarivo et le ministère de l’Education nationale. Ce sera le moment de la vérité. Une occasion certainement pour les deux parties de couper court aux fausses informations sur cette affaire. En tout cas, on a appris hier que le maire Lalao Ravalomanana ne laissera pas impunis les auteurs de la désinformation.

R. Eugène

Affaire CEG Analamahitsy : Lalao Ravalomanana va porter plainte

www.midi-madagasikara.mg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here